Chavez et les catholiques

Publié le par sed

Chavez est à la tête d'un état traditionnellement affilié en matière de "spiritualité" (de religion) au Vatican. La population de son pays est catholique à 96% (1) et l'a élu de façon démocratique.

Au nom d'un devoir de mémoire, ce qu'il convient de garder à l'esprit en s'interrogeant sur des liens éventuels entre Chavez et les catholiques, ce sont les liens jamais désavoués (officiellement en tous cas) entre Pinochet et les catholiques. Peu importe l'opinion personnelle que l'on se forge ou que l'on s'est forgé sur Chavez, il est évident qu'il n'a aucun intérêt à se "pinochétisé" et ne lui souhaitons pas cette voie!


Chavez est-il catholique?


Il est probablement le contraire puisque l'on ne peut pas servir le Vatican et dire, clamer, crier plein d'enthousiasmes devant l'assemblée médusée des Nations Unies que Georges W.Bush, le président "protestant" des Etats-unis-d'Amériques, défenseur en personne de "l'Empire du Bien", est le Diable en personne. Cela relève au minimum du blasphème, aujourd'hui, en des temps où l'oeucuménisme chrétien se fraie une voie, même au sein des catholiques!

Par cette déclaration, Chavez a plutôt joué le rôle du "vilain petit canard" ou du "fou du village" au village des chefs d'états, chefs d'états dont beaucoup sont catholiques, eux, c'est à dire au service du Vatican. Pour la "soeur aînée de l'Eglise", Chirac, par exemple, en est. Ségolène, ce prototype exceptionnel de la bourgeoise catholique, ou Sarkozy semblent bien partis pour succéder.

Ainsi, Chavez a plutôt endossé le rôle de celui que les catholiques se plaisent tant et tant à persécuter. Il cherche des soutiens. Il fait alors plus penser à Allende qu'à Pinochet mais le bon catholique qui s'entretenait régulièrement avec le pape JP2, c'était Pinochet et non Allende. Allende sauvagement assassiné et Pinochet plein de bénédictions apostoliques... On dit même que Pinochet et JP2 étaient copains comme cochons et qu'ils allaient voir la reine d'Angleterre... Passons!

La religion catholique est une plaie pour l'humanité, elle l'a toujours été. Elle ne sert qu'à maintenir le plus de gens possible dans la bondieuserie la plus stupide et l'asservissement le plus irresponsable. C'est d'ailleurs le rôle de toutes les religions: agenouiller le peuple et le maintenir à genoux à n'importe quel prix.(au sens littéral tout comme au sens figuré) La religion catholique se couvre de succès dans cette tâche depuis 2000 ans où elle a conquis et défendu un empire "spirituel" planétaire immense. Comme tous les empires, il s'est construit dans la guerre, sur des sauvageries, des massacres et des génocides (Rwanda, Shoah,...)


La religion catholique n'a pour elle que le visage de la laideur.


Ce n'est qu'à la force dévastatrice de sa barbarie aveugle et sanguinaire qu'elle doit sa position des plus imposantes parmi "l'élite" des grandes religions et en aucun cas à sa "spiritualité" qui n'est qu'un amas de bondieuseries les plus stupides.

Pourtant Chavez fait référence à cette religion et plus largement au christianisme dont je laisse Albert Camus nous en donner une définition : "le christianisme (et c'est sa paradoxale grandeur)  est le dogme de l'injustice. C'est le sacrifice de l'innocent et l'acceptation de ce sacrifice."

Les gens croyants ou influencés par le christianisme ont par exemple une conception de l'amour qui ne les empêche d'arborer sur le coeur, en médaillon, l'instrument de l'injuste mise à mort de celui qu'ils et elles prétendent pourtant tous et toutes aimer, quel symbole! C'est un peu comme si les fans de Claude François portaient une ampoule électrique autour du cou... Passons!

Le sacrifié est surtout la victime non de son bourreau mais de ceux et celles qui exploiteront son sacrifice de façon plus ou moins respectueuse et honnête. C'est pour cela qu'aucun sacrifice ne peut servir une cause juste.


La Justice est incompatible avec l'idée de sacrifice donc incompatible avec le christianisme.


L'espoir et ce n'est que l'espoir populaire que porte Chavez avec ses propos chrétiens n'est qu'une illusion de plus au pays des bondieuseries.  Le temps des « supers héros » n’est pas encore arrivé : les hommes n'ont pas de super-pouvoirs, pas de super-idéologie, pas de super-voyance, aucun homme n'a de rhétorique à toute épreuve et ceux qui ont prétendu le contraire se sont illustrés par des horreurs, des massacres, des guerres et des génocides...

Les hommes et les femmes ont chacun leur histoire, chacun leurs croyances ou pas, chacun leurs fêtes ou pas, chacun leurs rites ou pas, chacun leur mémoire. Vivre ensemble, c'est respecter nos différences.


Pour la libre fédération des libres associations des individus libres et de leurs histoires, croyances, fêtes, rites et mémoires!



Autres articles à propos de Chavez:


Chavez et l'anarchisme. 
Quel enfoiré ce Chavez....

Publié dans antireligion

Commenter cet article