Quel enfoiré ce Chavez....

Publié le par ced

venezuela.JPG

« La police vénézuélienne a usé de gaz lacrymogène, de balles en caoutchouc et de canons à eau pour disperser des manifestants réunis à Caracas, jeudi 1er novembre, contre le projet du président Hugo Chavez d'abolir la limitation constitutionnelle du nombre de mandats présidentiels. »


peut-on lire sur le site du monde… On ne parle pas d'arrestations. Pour l'instant la répression chaviste n'est pas pire que la répression en France que ce soit de gauche ou de droite donc pourquoi en parler plus que ça? On sait que le rôle de l'état est de réprimer et, pour l'instant, la répression au Venezuela est "démocratique" (c'est à dire, il n'y a pas trop de morts, peut-être, comme ailleurs, juste un ou deux collégiens de temps en temps dans un transformateur électrique en espérant que personne ne dira rien...)

Pour l'instant Chavez ne demande (ou n'exige plus exactement) que d'être présidentiable à vie (comme Sarko par exemple) et même si la dictature est dans la tradition du communisme d'état, Chavez n'en a pas encore pris le fauteuil. D'autre part, il est encore soutenu par une large part de la population, son gouvernement est loin d'être le plus impopulaire de la planète et la modification de la constitution est censée être approuvée ou non par referendum le 2 Décembre.

D'après le nouvelobs, la manifestation comptait plusieurs dizaines de milliers de personnes dont beaucoup d'étudiants

«
Les manifestants, qui estiment que les 69 amendements introduits par le parti d'Hugo Chavez, majoritaire à l'Assemblée nationale, étaient anti-démocratiques et violaient les libertés individuelles, ont scandé "Liberté!", dans un cortège mené par les étudiants.»

La répression n'a fait que quelques blessés (6 policiers et 1 étudiant selon les forces de l'ordre, des dizaines d'étudiants selon les étudiants) et semble sans grand rapport avec les divers massacres de Trotsky, Lénine ou Staline...

Les étudiants sont pour la liberté et ils ont raison! Maintenant, il n'est pas impossible qu'ils soient un peu manipulés. Pour l'instant, assez peu d'étudiants vénézuéliens viennent faire leurs études en France mais d'après le gouvernement chaviste, cela devrait changer rapidement et permettre de mieux nous connaître.

La principale question polémique dans cette modification de la constitution semble tourner autour de la rééligibilité continue ou limitée du président… La question est-elle vraiment importante ? Ne devrait-on pas auparavant s'interroger sur le rôle et la nécessité d'un tel personnage ?


La république peut s'organiser sans président, comme la première république par exemple. L’absence totale d’un quelconque « président de la république » dans la première république est même la preuve que celui-ci ne répond absolument pas aux aspirations républicaine du peuple. Le culte de l'élu charismatique appartient à une tradition obscure qui n'à absolument rien à voir avec la république. La république n'a pas besoin d'un président !

Autres articles à propos de Chavez:

Chavez et l'anarchisme.

Chavez et les catholiques


Publié dans luttes sociales

Commenter cet article