Une statue de Jean-Paul II

Publié le par sed

"La statue de Jean-Paul II attendra un jour de plus pour être inaugurée. A Ploërmel, dans le Morbihan, une statue monumentale du pape devait être inaugurée le 9 décembre, jour anniversaire de la promulgation de la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat en 1905.

Seulement, voilà : contre tout attente, cette date choisie par la mairie a été ressentie comme une provocation. Plus de 500 personnes avaient défilé samedi dernier pour protester contre la venue de cette statue sur l’espace public, et pour dénoncer l’utilisation de fonds publics pour cette initiative. Du coup, «dans un souci d’apaiser la polémique», Paul Anselin, maire UMP de la petite ville, a décidé de repousser l’inauguration de la statue de près de huit mètres de haut, au 10 décembre.

Les opposants ont déposé un recours auprès du tribunal administratif, qui ne s'est pas encore prononcé, pour contester l'utilisation de fonds publics pour la construction du socle en béton et granit destiné à la recevoir (8.000 euros) et pour les frais d'inauguration (30.000 euros)."

Augusto José Ram¢n Pinochet Ugarte plus couramment appelé Augusto Pinochet né le 25 novembre 1915 à Valparaiso, Chili dans une famille de la classe moyenne, descendant d'une famille française arrivée au Chili au XVIIIème siècle, originaire de la ville de Lamballe, en Bretagne, où figurent encore un bon nombre de Pinochet dans l'annuaire téléphonique, décède le 10 décembre 2006 à l'hôpital militaire de Santiago.

Le 10 Décembre 2006, à quelques dizaines de kilomètres de Lamballe, dans une petite communauté UMP des environs, à Ploërmel, dans le Morbihan, une statue monumentale (de 8 mètres de haut) du pape Jean-Paul II est inaugurée, non le jour anniversaire de la promulgation de la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat en 1905 comme prévu mais le jour de la mort d'un des pires représentants du fascisme de tous les temps...

Un hasard ?

Ces retrouvailles sont pourtant des plus détonnantes !

Rappelons que Jean-Paul II donnait le 18 février 1993 "avec grand plaisir, ainsi qu'à leurs enfants et petits enfants, une bénédiction apostolique spéciale" au responsable en chef d'un ignoble massacre de 300 000 personnes en 15 jours...(*)

Le jour de sa mort, ajoutons même, le jour de sa belle mort, on nous ressort un méga-jean-paul-deux en granit dans notre petite Bretagne, quelle infâmie sans nom ! Pourquoi pas l'enterrer là, tant qu'on y est ? Souvenons nous du sort de certaines sectes qui avaient elles aussi construit de somptueux monuments avec leurs propres deniers et de ce qu'il en advint...

Il y aura-t-il un défilé pour protester contre la venue de cette statue sur l'espace public, et pour dénoncer l'utilisation de fonds publics pour cette initiative non seulement à caractère religieux mais surtout à caractère fasciste ?

"Pinochet, pine au cul!" 

Nous avons bien eu raison de le chanter avec les "Béruriers Noirs", ce groupe d'artistes dont la popularité reste réelle même si la référence reste malgré tout un petit peu trop punk. "Pinochet, pine au cul!" reste néanmoins un des meilleurs sons de ce que l'omerta catholique n'a jamais pu filtrer. Et il fallait bien un petit peu de ça, pour tout expliquer!

Pas de pardon, pas de réconciliation!

La religion catholique est une bête immonde qui a déjà beaucoup trop fait souffrir l'humanité, particulièrement au XXème siècle. Ses responsabilités sont dénoncées dans plusieurs génocides.(Shoah, Rwanda) Elle a enfilé chaque fois que possible les habits du fascisme avec de grands enthousiasmes fanatiques partout dans le monde : Mussolini en Italie, Salazar au Portugal, Franco en Espagne, Degrelle et son héritier actuel sénateur Michel Delacroix en Belgique, Pinochet au Chili, Pétain et ses nostalgiques en France... Ces nostalgiques qui après avoir langoureusement embrassé la collaboration prétendaient tous et toutes à l'unison n'avoir jamais vu cette femme là! On la connaît ! Tous étaient ou sont d'authentiques catholiques confirmés comme tous ceux et toutes celles qu'ils ont fascinés, fascisés et fanatisés!

La religion catholique est une plaie pour l'humanité, elle l'a toujours été. Elle ne sert qu'à maintenir le plus de gens possible dans la bondieuserie la plus stupide et l'asservissement le plus irresponsable. C'est d'ailleurs le rôle de toutes les religions: agenouiller le peuple et le maintenir à genoux à n'importe quel prix.(au sens littéral tout comme au sens figuré) La religion catholique se couvre de succès dans cette tâche depuis 2000 ans où elle a conquis et défendu un empire "spirituel" planétaire immense. Comme tous les empires, il s'est construit dans la guerre, sur des sauvageries, des massacres et des génocides (Rwanda, Shoah,...)

La religion catholique n'a pour elle que le visage de la laideur.

Ce n'est qu'à la force dévastatrice de sa barbarie aveugle et sanguinaire qu'elle doit sa position des plus imposantes parmi "l'élite" des grandes religions et en aucun cas à sa "spiritualité" qui n'est qu'un amas de bondieuseries les plus stupides.

Pourtant Chavez fait référence à cette religion et plus largement au christianisme dont je laisse Albert Camus nous en donner une définition : "le christianisme (et c'est sa paradoxale grandeur) est le dogme de l'injustice. C'est le sacrifice de l'innocent et l'acceptation de ce sacrifice."

Les gens croyants ou influencés par le christianisme ont par exemple une conception de l'amour qui ne les empêche d'arborer sur le coeur, en médaillon, l'instrument de l'injuste mise à mort de celui qu'ils et elles prétendent pourtant tous et toutes aimer, quel symbole! C'est un peu comme si les fans de Claude François portaient une ampoule électrique autour du cou... Passons!

Le sacrifié est surtout la victime non de son bourreau mais de ceux et celles qui exploiteront son sacrifice de façon plus ou moins respectueuse et honnête. C'est pour cela qu'aucun sacrifice ne peut servir une cause juste.

La Justice est incompatible avec l'idée de sacrifice donc incompatible avec le christianisme.

L'espoir et ce n'est que l'espoir populaire que porte Chavez avec ses propos chrétiens n'est qu'une illusion de plus au pays des bondieuseries. Le temps des « supers héros » n’est pas encore arrivé : les hommes n'ont pas de super-pouvoirs, pas de super-idéologie, pas de super-voyance, aucun homme n'a de rhétorique à toute épreuve et ceux qui ont prétendu le contraire se sont illustrés par des horreurs, des massacres, des guerres et des génocides...

Les hommes et les femmes ont chacun leur histoire, chacun leurs croyances ou pas, chacun leurs fêtes ou pas, chacun leurs rites ou pas, chacun leur mémoire. Vivre ensemble, c'est respecter nos différences.

Pour la libre fédération des libres associations des individus libres et de leurs histoires, croyances, fêtes, rites et mémoires!

 

NO PASARAN!

 

 

(*) Pour les 300 000 victimes en 15 jours, il est vrai que les chiffres "officiels" en sont encore très loins. Le chiffre officiel reste d'ailleurs pour l'instant : zéro ! Rappelons que Pinochet n'a jamais été condamné.

Le principal problème lorsque l'on cherche à faire éclore la vérité sur les génocides et les massacres, c'est qu'aucun des massacrés ne peut répondre ou témoigner face aux négationnistes de tous poils !

On peut citer l'opération Colombo, pour laquelle il a couvert l'exécution de 119 membres du Mouvement de la gauche révolutionnaire (MIR) chilien dont les cadavres avaient été retrouvés en Argentine et au Brésil en 1975. Même pour cette affaire dont avait été réunis tous les éléments nécessaires largement, il n'était question que d'envisager son éventuelle inculpation...

Autant dire que pour toutes les autres victimes de la barbarie catholique aveugle et sanguinaire qui n'avaient pas le privilège d'avoir les dorures du titre de "membres du Mouvement de la gauche révolutionnaire" gravées sur leur postérieur, l'heure de la reconnaissance officielle n'est pas encore venue !

On pourrait passer plusieurs vies à se crêper le chignon avec des magistrats, des journaleux et des politicards pour "officialiser" des chiffres... Dans quel intérêt ?

QUE SE VAYAN TODOS !

Je préfère, quant à moi, affirmer sans appui officiel mais avec toute ma conviction la plus sincère et face à l'omerta catholique omniprésente qui est d'ailleurs une mesure de la puissance et de la réalité de l'omniprésence catholique:

Rappelons que Jean-Paul II donnait le 18 février 1993 "avec grand plaisir, ainsi qu'à leurs enfants et petits enfants, une bénédiction apostolique spéciale" au responsable en chef d'un ignoble massacre de 300 000 personnes en 15 jours...

Et que l'on me prouve le contraire !

Pourquoi faut-il toujours que ce soit aux génocidés de prouver le génocide et non aux génocideurs de répondre de leurs actes ? N'y a-t-il pas là quelque chose pour le moins bancal pour toute personne pour qui la justice et la liberté ne sont pas de vains mots ?

Post Scriptum :

Il y a 38 000 euros dans cette statue, une information à creuser... Peut-être qu'il y a des lingots d'or à l'intérieur ?

Pour les amateurs de statues, il y en a une majestueuse dans une majestueuse petite communauté du Gers nommée Lectoure, où l'on peut admirer le majestueux maréchal Lannes, un majestueux maréchal de l'An Pire de Napoléon qui trône majestueusement sur son cheval majestueux en pleine place publique! Figurez vous que notre majestueuse gendarmerie, parfaitement au courant non seulement du fait plus que coutumier mais aussi de son rôle de gardien de notre majestueuse "république" laisse faire cela en toute impunité ! Quant aux autres, ils ne s'en inquiètent pas ! Pensez-vous ! C'est du passé ! Tout est oublié maintenant ! ... Rien n'existe que moi et mon unvivers tranquille, ajouteraient-ils s'ils osaient !

Publié dans antireligion

Commenter cet article