sionisme, vaticanisme et laïcité

Publié le par sed

"Des millions de soleils éclairent des milliards de mondes"

Paix en Palestine ! L'ennemi est à Rome et Rome ne tombera pas en un jour...

Le sionisme est un "mouvement politique visant à l'établissement puis à la consolidation d'un Etat juif (la Nouvelle Sion) en Palestine". (le Petit Robert)

On peut, par analogie, appeler "vaticanisme" un mouvement politique visant à l'établissement puis à la consolidation d'un Etat catholique (le Vatican) à Rome.

Dans le monde, il n'existe qu'un état juif : Israël. Il n'existe qu'un état où la majorité de la population (80%) est juive : Israël.

Dans le monde, il n'existe qu'un état catholique : le Vatican. Il existe en revanche une multitude d'états où la majorité de la population est catholique : l'Amérique latine du Rio Grande au cap Horn en ajoutant le Quebec et quelques localités états-uniennes, la plupart des états d'Europe dans un carré Portugal-Italie-Pologne-Irlande, l'Afrique noire (notamment le Rwanda, le Burundi...), le Timor Oriental et bien d'autres... Tous ces états sont en matière de "spiritualité" (comme ils disent) vassaux du Vatican.

L'importance relative dans le monde de la religion juive par rapport à la religion catholique est donc négligeable.

Les populations palestiniennes emmurées, morcelées, humiliées, volées de leurs terres et de leurs ressources, privées de leurs droits les plus élémentaires (éducation, santé, travail, liberté de circuler ou de manifester...), emprisonnées, torturées subissent l'occupation militaire d'un gouvernement particulièrement barbare qui met en place un régime d'apartheid dans le sang.

L'injustice que subit le peuple palestinien de façon incontestable est inadmissible pour toute personne (même juive et même israëlienne) pour qui la liberté et la justice ne sont pas de vains mots.

Cependant, la barbarie du gouvernement israëlien reste pour l'instant à relativiser devant, par exemple, le génocide rwandais où la barbarie, cette fois catholique, a pu s'exprimer pleinement : 800 000 victimes (au moins) en 100 jours.

La région des grands lacs est le bastion de l'Eglise en Afrique : « Le Rwanda-Urundi constitue la région où l'évangélisation est la plus avancée. Les chefs sont en majorité catholiques, le clergé local abondant, surtout au Rwanda. L'ensemble nous offre le joyau de l'Afrique. » (Histoire universelle des missions catholiques, t.4, Grund, Paris, 1958, page 167).

Les Hutus sont en très forte majorité catholiques et l'extrémisme hutu "Parmehutu" a été fondé dès 1933 par les "Pères blancs" (des missionnaires du Vatican) et répandue par des prêtres rwandais. Ce sont encore des missionnaires du Vatican qui ont avant et pendant le conflit traduit en kinyarwanda "Mein Kampf" de Hitler en remplaçant "juif" par "tutsi" et diffusé la "bonne nouvelle" sur la radio. Enfin, des "hommes de l'Eglise" ont activement participé aux massacres... (source : http://www.lespapes.net)

(Voir aussi les articles :

Que ce soit au niveau de l'orat ou du nombre d'adeptes dans le monde ou que ce soit au niveau de la violence commise pour établir et consolider le dogme religieux, Israël est largement devancée et peut-être même entraînée par le Vatican.

A la vue de celà, comment peut-on être antisioniste sans être antivaticaniste ?

En n'étant ni sioniste ni antisioniste ni palestinien mais anti-religion et laïque, il serait bien bas, dans ce cas de s'en prendre à une religion très minoritaire et de se soumettre à une autre dominante. C'est un peu comme si, il n'y a que quelques décénies, on s'était "amusé" à justifier un antisémitisme alors important au nom d'un certain athéisme : cela est ridicule et ne peut tromper personne. Cet antisémitisme avait une toute autre origine non méconnue. Point besoin de la citer.

Dans une perspective laïque, si une religion a le droit de contrôler complètement un état et d'exercer une forte influence dans beaucoup d'autres pays dans le monde entier, alors toutes les religions (et toutes les sectes) doivent avoir ces mêmes droits car concéder certains droits à une religion tout en les niant pour une autre, c'est prendre parti et nier de façon fondamentale le principe laïque.

Pourquoi Israël aurait plus ou moins le droit d'exister que le Vatican ?

Pourquoi Israël aurait plus ou moins le droit d'exister que le "Troisième Temple" que veulent construire les raëliens à Jérusalem pour accueuillir les Elohims ?

Il y a entre l'antisionisme et l'antisémitisme ni plus ni moins que ce qu'il y a entre le sionisme et le sémitisme : tout juste ce qui sépare l'ordre politique de l'ordre religieux et c'est au final, bien peu de choses, que l'on s'en assure :

Notre président, nos députés, nos élus sont tout comme notre pape, nos évêques, nos curés ! Nous les électeurs, comme des bigots, n'avons que le droit de choisir notre paroisse et de croire en elle. En dehors, point de salut !

La France est bien la soeur aînée de l'Eglise !

Non seulement le shéma organique du système qui nous opprime n'a guère évoluer depuis "l'ancien régime" mais sa mère n'est pas morte et, basée au Vatican, se porte même très bien dans le monde.

La République que le peuple réclamait n'a jamais existé ou très peu.

Le sionisme existe beaucoup plus. Prétendre qu'il dirige le monde, c'est pire que de la paranoïa, c'est du nazisme.

antisionisme et antisémitisme ont dans un pays catholique tendance à monter en mayonnaise, il convient donc de respecter un devoir de mémoire en toutes circonstances.

Si certains dénoncent un "racisme sioniste", convenons tout de même que celui-ci ne peut exister qu'en Palestine ou en Israël car il n'y a que là que le rapport de force le permet. Ailleurs, il serait totalement paranoïaque et démagogique de l'évoquer puisque la religion juive et le sionisme qu'elle porte sont dans le monde très minoritaires.

C'est tellement plus pratique d'aller chercher un bouc émissaire de l'autre côté de la Méditerranée et de chanter en oubliant qu'on a les deux pieds dans la merde!

Parce que ce qui nous menace le plus est ce qui est le plus proche de nous.

Parce que ce qui nous opprime le plus est ce qui nous entoure de plus près.

Parce que nos pires exploiteurs sont ceux et celles que nous côtoyons tous les jours...

La France, par exemple, est catholique à 90% (source le nouvel observateur Atlaséco 2007) et dépendante "spirituellement" (en matière de religion) non d'Israël mais du Vatican et de ses filiales : opus dei et divers cercles patronaux-journaleux-financiers...La quasi-totalité des patrons et des capitalistes ne sont pas sionistes mais avant tout et surtout catholiques et donc gardiens, tout au contraire, d'une certaine tradition antisémite même si celle-ci est mise en veilleuse depuis quelques décennies. Faudrait-il vraiment que cela change ? Dans quel but ?

Un jour, pour rigoler, je disais que je me ferai musulman le jour où il y aura une intifada contre les catholiques. Plus sérieusement, je me rendis compte que dans un tel combat, ce ne serait plus des pierres contre des chars ni David contre Goliath mais rien-du-tout contre tout et dans un tel combat, on n'a aucune arme.

Paix en Palestine ! L'ennemi est à Rome et Rome ne tombera pas en un jour...

"Des millions de soleils éclairent des milliards de mondes"(Voltaire)

Publié dans antireligion

Commenter cet article