Apolitiques

Publié le par ced

T’as quelque chose à raconter,
Tu n’es pas comme les autres,
Qui feraient mieux de la fermer.

Toi, t’as de la conversation,
Tu racontes, tu parlotes,
Comme à la télévision.

Tu ne manques pas de sujets,
Tu connais tout, tu sais tout,
Potins, ragots, tout y est.

Pluie, beau temps et sports en équipe,
Il en faut pour tous les goûts,
Tant qu’ils sont apolitiques.


Tu es fier de ce que tu es,
Parce que tu n’as jamais
Conscience de ce que tu es.


C’est toi qui fais l’animation
Alors il faut respecter
Ta bonne réputation.

Mais le respect n’est pas assez
Pour ta précieuse ambition,
Il te faut tout écraser.

Compétition et concurrence
Sont les règles de la vie
Chacun sa part de souffrances !

C’est chez toi, c’est ton pays,
Qu’on s’incline en silence
Lorsqu’on s’y trouve aussi !


Tu es fier de ce que tu es,
Parce que tu n’as jamais
Conscience de ce que tu es.


Et gare à ne pas oublier
Que cette autorité est
Divinement bien fondée !

Et gare à ne pas te vexer !
Ta susceptibilité
Ne le pourrait pardonner.

Et gare à ne rien critiquer !
La règle est tout est parfait,
Sourire et jovialité.

Et gare à ne pas protester !
Il faut toujours s’intégrer
Continuer à ramper.


Tu es fier de ce que tu es,
Parce que tu n’as jamais
Conscience de ce que tu es.


Toi et toute ta bande d’amis
Communautaire et sectaire
Niez votre parti pris.

Vous défendez l’ordre établi
Contre les contestataires
Car ce sont vos ennemis.

Vos idées sont réactionnaires,
Travail, famille et patrie,
Obscurcissent les Lumières.

Cachés derrière votre barrière
Vous haïssez l’anarchie
Et les révolutionnaires.


  Vous êtes fiers de ce que vous êtes,
Parce que vous n’avez jamais
Conscience de ce que vous êtes.

Vous êtes fiers de ce que vous êtes,
Et votre immonde fierté
Nourrit le ventre de la bête.

Publié dans poésie

Commenter cet article